Andrzej Stasiuk : Sur la route de Babadag

Andrzej Stasiuk, Sur la route de Babadag, Christian Bourgeois Éditeur, Paris, 2004, traduction de Malgorzata Maliszewska
Est-ce par ce que l’auteur est polonais et familier des territoires, paysages et mentalités de cette autre Europe si difficile à comprendre pour des européens de l’Ouest qu’il semble aussi à l’aise qu’un poisson dans l’eau dans ce « foutoir » balkanique » ?
« Je voulais voir le continent s’enfoncer dans la mer, je voulais voir la terre s’abaisser et se glisser sous la surface des eaux, laisser derrière elle les hommes, les animaux et les végétaux, fuir ses occupations, rejeter hors d’elle tout ce désordre d’histoire, de peuples, de langues, cet immémorial foutoir d’évènements, chaos de destinées, je voulais la voir chercher du repos dans la pénombre éternelle des profondeurs en la compagnie indifférente et monotone des poissons  et des algues. »
On accompagne avec enthousiasme l’écrivain polonais dans son  périple avec le sentiment de pénétrer dans l’âme même de ce sublime et attachant « foutoir ». Belles pages sur le delta du Danube.
Un grand livre !
Eric Baude

Retour en haut de page
757912456a5e358604ac99e91009d3cdGGGGGGGGGGGGGGGG