Les ponts de Brǎila (Roumanie) et de Paks (Hongrie), nouveaux ouvrages sur le Danube

   La construction de nouveaux ponts sur le Danube a depuis quelques années le vent en poupe. Après le pont roumano-bulgare de Calafat-Vidin qui porte le nom de « Nouvelle Europe », inauguré en juin 2013, le pont de Belgrade, « pont de l’amitié Chine-Serbie » (…), financé par la Chine, construit par des entreprises chinoises et inauguré en décembre 2014, un nouvel ouvrage permet désormais de franchir le Bas-Danube roumain vers la Dobrogée à la hauteur de la ville et port valaque de Brǎila.

Plan du projet et implantation du pont en aval de Brǎila

   C’est  le troisième ouvrage permettant de franchir le Bas-Danube en Roumanie, le cinquième pont européen de par sa longueur et le premier en remontant le fleuve depuis la mer Noire.  
   Le concours, ouvert par la CNAIR (Compagnie Nationale pour le Management des Infrastructures Routières),  a été remporté par les entreprises Astaldi SpA (Italie) et IHI Infrastructure System CO (Japon). 

Le nouveau pont routier suspendu reliant Brǎila à Smârdan, photo droits réservés

Longueur du pont : 1974, 30 m dont 489, 65 m sur la rive gauche (Brǎila), 364, 65 m sur la rive droite (Tulcea) et 1120 m au-dessus du fleuve.
Hauteur : 47 m (hauteur de franchissement au dessus du fleuve : 38 m)
Largeur : 31, 70 m ( 22 m de large pour une route à quatre voies, 2 accotements de part et d’autres de  2,5 m de large chacun et 2 pistes cyclables de 2,8 m de large chacune)
Longueur totale du projet (pont et aménagements routiers : 23,413 km)
Le financement (env. 435 millions d’Euros) est assuré par l’Union Européenne dans le cadre du programme POIM (Operational Programme for Large Infracstructure). 

La construction du nouveau pont de Paks (Hongrie) 
   Le nouveau pont sur le Danube entre Paks et Kalocsa, d’une apparence uniforme malgré ses différents types d’éléments structurels, aura une longueur totale approximative de 946 mètres, et sera équipé en plus d’une chaussée à une voie pour les voitures de pistes cyclables. Cet ouvrage pourvu de à 9 travées comprend 3 parties structurelles : le pont de la zone inondable sur la rive gauche, le pont de la rivière et le pont de la zone inondable sur la rive droite.
La superstructure du pont précontraint et haubané de 440 mètres de long comporte 3 travées avec des arcs paraboliques au-dessus des piliers fluviaux. Le principal élément porteur est une poutre caisson à deux cellules, dont les parois inclinées et centrales sont constituées de tôles d’acier trapézoïdales, tandis que la partie supérieure est une dalle de plancher en porte-à-faux en béton armé. En ce qui concerne la construction et les charges structurelles, la superstructure est constituée d’une dalle en béton armé avec des câbles longitudinaux précontraints et des inserts fixes, tandis que des câbles coulissants tendus circulent librement dans la poutre-caisson pour contrer les effets de la charge utile.

Sources :

https://ceh.hu › en › projects › kalocsa-paks-uj-duna-hid
https://youtu.be/HZbVzEEPcZQ?feature=shared   

Le Pont couvert de Beuron sur le Haut-Danube (Bade Wurtemberg)

« L' »Obere Donau » [le Haut Danube] est pour Neweklowsky un Danube universel, c’est le monde en même temps que sa représentation, c’est le tout qui se contient lui-même. »
Claudio Magris, Danube, Éditions Gallimard, L’Arpenteur, Paris, 1988 

Entré en service en 1801, d’une longue de 73 mètres, il reste ouvert à la circulation jusqu’en 1975, année où un nouveau pont construit en aval le remplace. Entièrement restauré l’année suivante, restauration qui lui permet de retrouver son état d’origine, il est une nouvelle fois rénové en 2005 et devient accessible uniquement aux randonneurs et aux cyclistes.

Carte de 1787 avec le pont couvert sur le Danube, sources Landesarchiv Baden-Württemberg/Staatsarchiv Sigmaringen, Sign. Ho 156 T 2 Nr. 7.

Une carte de 1787 en annexe d’un document officiel montre qu’il existait déjà un pont couvert en bois au XVIIIe siècle à cet endroit. C’est par une belle journée estivale, au retour d’une randonnée dans ce paysage magnifique du Jura souabe, que l’on peut apprécier toute la douceur ombragée de ce pont couvert en symbiose parfaite avec son environnement.

Sources :
www.landesarchiv-bw.de
www.landesmuseum-stuttgart.de
www.kloester-bw.de
www.erzabtei-beuron.de

L’intérieur du pont dans son état actuel, photo © Danube-culture, droits réservés

Anciens tarifs du passage du pont pour les piétons et toutes sortes de transport de passagers et de marchandises, photo © Danube-culture

Retour en haut de page