Une pagode de la paix au bord du Danube

Nombreux sont les abbayes, cathédrales, basiliques, églises, chapelles, temples de différentes obédiences chrétiennes au bord du Danube. Synagogues, mosquées s’élèvent également sur ses rives ou à proximité. Il n’existe par contre qu’une seule pagode bouddhiste qui voisine directement avec le fleuve, la modeste Pagode de la Paix, dans le quartier viennois de Freudenau. 

La Pagode de la Paix de Vienne est un stupa bouddhiste situé sur la rive droite du Danube en amont du barrage de Freudenau. C’est l’une des quelques 80 pagodes de la paix au monde.

La construction du stupa, d’après les plans de l’architecte Franz Richard Schnabel, a commencé le 6 août 1982 avec la pose de la première pierre. Elle a été réalisée par des moines japonais de l’ordre Nipponzan-Myohoji avec des financements de mécènes autrichiens et japonais. La cérémonie d’inauguration a eu lieu le 25 septembre 1983 en présence du fondateur de cette lignée bouddhiste le Maître Nichidatsu Fujii ( 達,1885-1985) et de représentants d’autres traditions bouddhistes.

Le stupa dans son écrin de verdure sur les bords du fleuve Photo © Danube-culture, droits réservés

Le stupa mesure environ 28 mètres de haut. La figure centrale du Bouddha représente le Bouddha Shakyamuni. Les 7 bas-reliefs illustrent des scènes de la vie du Bouddha Siddhartha Gautama, de sa naissance à sa mort en passant par son éveil et ses enseignements.

La Pagode de la Paix est ouverte au public et accueille régulièrement des manifestations bouddhistes et culturelles ainsi que la cérémonie de commémoration du bombardement atomique de Nagasaki.

Entrée du temple bouddhiste, photo © Danube-culture, droits réservés

À  proximité du stupa se trouve également un temple bouddhiste, dirigé par le moine japonais Gyosei Masunaga.

Danube-culture, droits réservés, mai 2019

Photo © Danube-culture, droits réservés

Retour en haut de page
Aliquam mi, ut et, nec sed dolor venenatis, ut libero