Giurgiulesti : un port moldave international sur le Danube

La République de Moldavie possède depuis 1999, sur la rive gauche du fleuve et à l’est du confluent du Prut (mille nautique 72, 4) un accès symbolique au Danube de… 570 m.

Un accès symbolique ?

Pas tout à fait car ce petit pays (qui, faut-il le rappeler, n’a pas d’accès à la mer Noire) y a construit dans le début des années 2000 au mille nautique 72, 2,/km 133, 8 (Giurgiuleşti se trouve dans le périmètre du Danube maritime), sur un territoire de 120 hectares et sans malheureusement se préoccuper des conséquences environnementales, un port équipé d’un terminal pétrolier, d’un terminal pour les cargos transportant des céréales et un troisième pour les autres navires de commerce.

C’est en 1992 que la République moldave s’est vu attribuer 340 mètres le long du fleuve mais en 1999, grâce à un échange de territoire avec son grand voisin l’Ukraine, cette surface s’est étendue de 230 m. C’était toutefois beaucoup moins que ce qu’espéraient les autorités moldaves pour leur permettre de développer leur équipement portuaire mais il n’a pas été possible de trouver un accord entre les deux pays. L’Ukraine n’avait sans doute aucun intérêt à faciliter la construction d’un port fluvial accessible aux navires de grand tonnage, relié aux grandes villes roumaines voisines et qui pouvait venir concurrencer ses propres infrastructures de la ville proche de Reni (mille nautique 69) et, plus en aval, d’Izmaïl (mille nautique 49,9) sur le bras de Chilia.

Giurgiulesti International Free Port : www.danlog.md

 

Retour en haut de page
vulputate, elit. ut id, accumsan Donec