Histoire des Balkans, XIVe-XXe siècle par Georges Castellan

Le Danube traverse, dans la dernière partie de son périple européen, une région à l’histoire compliquée, une histoire faite d’une succession d’invasions, de multiples affrontements, de paix et de traités provisoires voire éphémères, de frontières déplacées et redéplacées, de conflits déclinés par les hommes sous leurs formes les plus diverses et les plus cruelles. Cette région balkanique a acquis la réputation d’être « la poudrière de l’Europe ».  

Aujourd’hui, les nationalismes sont de retour sur le devant de la scène européenne (l’ont-ils seulement quitté ?) et les pays des Balkans, toujours hantés par leurs vieux démons, ne font pas exception. 

Ce puzzle de petits États séparés, volontairement ou non, par des querelles interethniques, interreligieuses, rassemble une mosaïque de peuples qui se sont mélangés ou opposés au fil des siècles : Grecs, Serbes, Bulgares, Roumains, Albanais, Valaques, Juifs, Turcs, Tsiganes, Russes, Cosaques, Mongols etc. Les rives du Danube n’ont cessé d’être, depuis l’Antiquité, les témoins de l’incertitude de l’histoire des hommes : pas un lieu ou presque au bord du fleuve qui ne porte en lui le souvenir d’une bataille, d’un siège ou d’un massacre de population civile. 

Ce livre aide à mieux comprendre l’extraordinaire complexité de cet univers balkanique et des liens tissés entre les diverses peuples, le jeu dangereux de manipulation des grandes puissances à exacerber dans certaines circonstances les antagonismes et leurs conséquences dramatiques pour tout le continent. Cette région fascinante reste un laboratoire pour une paix durable en Europe et un extraordinaire réservoir de richesses naturelles, humaines et culturelles.     

Retour en haut de page
elementum Aliquam ipsum Praesent consectetur vel, ut Sed adipiscing leo