Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

"/>

Protégé : Vienne et le vin : un art de vivre !

   Vienne, ville en premier lieu des cafés et du café (Wiener Melange), des Konditorei, des pâtisseries et autres délicatesses qu’on associe bien volontiers en français sans en connaître l’origine au terme de viennoiseries (c’est un officier autrichien, August Zang, associé à un noble viennois, Ernest Schwarzer, qui les introduisit à Paris entre 1837 et 1839, en ouvrant une boulangerie viennoise au 92, rue de Richelieu et dont le succès a vite inspiré une foule d’imitateurs plus ou moins inspirés) est aussi réputée pour ses excellents vins blancs. Aucune autre capitale au monde ne peut se vanter d’avoir sur son territoire parmi lesquelles ses collines dominant le Danube une telle étendue de vignobles. Un certain nombre d’entre e ces vignobles sont désormais cultivés en agriculture biologique. Vienne et ses traditions vinicoles se distingue ainsi des grandes villes allemandes méridionales, tel Munich qui se veut un des berceaux de la civilisation de la bière. Ce qui ne veut toutefois pas dire qu’on ne boive pas beaucoup de bière à Vienne mais peut-être pas tout à fait de la même façon que dans la capitale de la Bavière. À la cour des Habsbourg on n’en servait d’ailleurs qu’avec la soupe même si l’empereur François-Joseph aimait aussi boire une petite mousse pendant ses déjeuners de travail en solitaire.

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Retour en haut de page
mi, Donec dolor Sed non amet, ut adipiscing porta. vulputate, ipsum