Barrages, écluses, usines hydroélectriques, centrales nucléaires sur le Danube

Le Danube est une importante source d’énergie en particulier pour l’Autriche (neuf usines hydroélectriques), la Slovaquie (barrages et usines hydroélectriques de Gabčikovo I et II, la Serbie et la Roumanie (barrages et usines hydroélectriques I et II des Portes-de-Fer).
Certains pays, comme l’Allemagne, la Hongrie, la Bulgarie et La Roumanie ont fait également le choix de construire des centrales nucléaires au bord du fleuve ou à proximité.

 

 

 

Des centrales hydroélectriques contestées…
Certains projets de barrages ont toutefois fait l’objet de vives contestations de la part d’une partie de la communauté scientifique et des habitants en Autriche et en Hongrie. Le projet de  barrage de Bös-Nagymaros en Hongrie, à hauteur des magnifiques paysages  de  la « courbe » du Danube, projet qui devait compléter le dispositif hydroélectrique gigantesque construit en Slovaquie (Gabčikovo I et II), a été abandonné en partie pour de légitimes raisons environnementales (voir l’article « Gabcikovo : mort d’un projet » de J. Bethemont sur ce site).

Le conflit avec la Slovaquie a été porté par ce pays devant la cour de justice internationale de La Haye…
https://www.icj-cij.org/fr/affaire/92/resumes

Un autre projet, en Autriche cette fois, à Hainburg, en aval de Vienne a également été abandonné après une mobilisation des opposants au barrage dont le retentissement dépassa largement les frontières autrichiennes. La construction du barrage et de l’usine hydroélectrique aurait modifié considérablement l’écosystème des plaines alluviales danubiennes (Donau Auen), un des plus beaux sites naturels de ce type en Europe, site désormais protégé sous la forme d’un parc national.  

Barrages et usines hydroélectriques

Allemagne :
Bad Abbach (km 2399)
Regensburg  (km 2379)
Geisling (km 2354)
Straubing (km 2329)
Kachlet (km 2230)
Jochenstein (km 2203, Allemagne-Autriche)

Usine hydroélectrique de Jochentein (photo droits réservés)

Autriche :
Aschach (km 2162)
Ottensheim-Willering (km 2146)
Abwinden-Asten (km 2119)
Wallsee-Mitterkirchen (km 2094)
Ybbs-Persenbeug (km 2060)

Construction de l’usine hydroélectrique d’Ybbs-Persenbeug (1956, source photo Archives Verbund)

Melk (km 2037)
Altenwörth (km 1979)
Greifenstein (km 1949)
Freudenau (km 1921)

Écluse de l’usine hydroélectrique de Freudenau en hiver (photo droits réservés)

Slovaquie :
Gabčikovo I (Čunovo) et canal de Gabčikovo longueur : 38 45 km  (km 1851, entrée amont)
Gabčikovo II (km 1821 ou km 8, 30 du canal)

Serbie-Roumanie :
Portes-de-Fer/Djerdap I (km 943), la plus grande usine hydroélectrique en Europe
Portes-de-Fer/Djerdap II (km 863)

L’usine électrique roumano-serbe des Portes-de-Fer/Djerdap I (photo droits réservés)

L’Autriche, avec ses neufs barrages et usines électriques tire +/- 25 % de ses besoins en énergie du Danube, la Slovaquie 10 %, la Serbie 37 % et la Roumanie 27, 6 %.

Pour des informations complémentaires : www.structurae.info/ouvrages/barrages

Centrales nucléaires :
5 centrales nucléaires bordent le fleuve dont 4 sont en activité :

Une centrale nucléaire allemande est située en Bavière, en aval d’Ulm, sur la rive droite, à la hauteur de la commune de Gundremmingen. La première tranche de cette centrale a été arrêté définitivement en 1977, suite à un grâve accident endommageant le réacteur. Deux tranches construites ultérieurement sont par contre en activité.

La centrale nucléaire de Zwentendorf à 50 km en amont de Vienne (rive gauche) transformée en centrale solaire

La seule centrale nucléaire autrichienne a été construite au bord du fleuve à Zwentendorf, en amont de Vienne (km 1976). Elle n’a jamais été mise en service suite à un référendum dont le résultat a été défavorable au projet. Elle sert aujourd’hui de centre de formation et de recherche en énergie solaire.

Une troisième centrale nucléaire (la deuxième en activité) se trouve désormais en Hongrie à Paks (km 1526).

La Bulgarie possède une seule centrale nucléaire, tristement célèbre pour ses problèmes de sécurité à Kozloduj (km 696). Quatre des 6 réacteurs ont déjà été arrêté à la suite de nombreux incidents. Ce pays a abandonné en 2012 le projet de construire une deuxième centrale nucléaire sur le Danube à Belene (km 576) et semblerait vouloir désormais privilégier l’énergie éolienne.

Quant à la Roumanie elle a fait construire une centrale nucléaire au bord du canal Danube-mer Noire au sud de Cernovodǎ. 3 réacteurs y sont  en fonctionnement. L’origine du projet remonte à la période communiste.

Centrale nucléaire de Cernavoda en Roumanie, proche de la frontière bulgare (photo sourve wikipedia)

Eric Baude, mise à jour octobre 2018

Retour en haut de page
odio consequat. mattis efficitur. commodo id, Donec tristique vulputate,