La vision audacieuse de l’ingénieur hydraulique François-Joseph Maire (1738-1788)

François-Joseph Maire (1738-1788), ingénieur hydraulique, géographe et cartographe lorrain est né à Lunéville. Il passe au service de l’Empire autrichien sous Joseph II de Habsbourg-Lorraine (1741-1790).

CARTE HYDROGRAPHIQUE des États de la Maison d’Autriche en deçà du Rhin, A VIENNE par F. J. Maire Ing. hydraulique et géographe, gravée par Mansfeld, Vienne 1786

CARTE HYDROGRAPHIQUE des États de la Maison d’Autriche en deçà du Rhin, A VIENNE par F. J. Maire Ing. hydraulique et géographe, gravée par Mansfeld, Vienne 1786, collection du Département des cartes de la Bibliothèque Nationale d’Autriche, Vienne
Avec un « Mémoire raisonné sur la circulation intérieure du commerce dans les États de la maison d’Autriche, pour servir d’explication aux cartes hydrographiques de ces États, Strasbourg, Gay 1786-1788 ».

CARTE
HYDROGRAPHIQUE
des États
de la Maison d’Autriche
en deçà du Rhin,
A VIENNE
par
F. J. Maire
Ing. hydraulique et géographe,
gravé par Mansfeld

HYDROGRAPHISCHE KARTE
der österreichischen Erbstaaten diesseits des Rheins
von F.F. Maire
Hyde.  und geogr. Ingenieur

Sortie aux frais de Mrs Ch. & Fred. Barium & Compagnie Banquiers privil : de S. M. I. R. A. à Vienne

N° I.
Jonction de la mer Adriatique à la Culpa.
Verbindung des adriatisches Meeres mit der Kulpa.
N° II.
Jonction de la Drave à la Save.
Verbindung der Drau mit der Sau.
N°III.
Jonction du Waag au Poprad
Verbindung der Waag mit dem
Poprad
N°IV.
Jonction du Poprad et du Dunajetzaux deux Wisloka.
Verbindung des Poprad und der Dunajetz
mit den beiden Wisloka fl.
N°V.
Jonction de la Sann et du Bug au Niester.
Verbindung der Sann und des Bug mit dem Niester

N°VI.
Plan et coupe de deux Ecluses a l’effet de montrer par quel mécanisme un bateau peut s’élever graduellement à de certaines hauteurs et en descendre.
Grundiss und Durchschnitt zwoter Schleusen um die Bewegungsart zu zeigen wie ein Schiff sich stuffenweise zu gewissen Hoehen erheben und ebenso wieder abwoerts gehen könne.

Carte hydrographique I partie haut gauche avec légende
Carte hydrographique II haute droite avec légende
Carte hydrographique III partie basse gauche avec cartouche et légende

Légende :
I Canal de Porto Ré [Kraljevica, Croatie] à Vienne
a) jonction de la mer à la Culpa
b) jonction de la Culpa à la Save
c) jonction de la Save à la Drave
e) jonction de la Muhr [Mura] à la Raab
f) jonction de la Raab au lac Neusidel [Neusiedlersee]
g) Communication du lac Neusidel jusqu’à Vienne

II Canal de Vienne au Niester [Dniestr]
h) jonction du Waag [Vah] au Poprad
i) jonction du Poprad au Dniester
j) jonction de la Lepa à Lemberg [Lvív]

III Canal de Trieste à Prague
l) jonction de la mer à la Save
m) jonction de la save à la Drave
n) jonction de la Drave à la Muhr
o) jonction de la Muhr à l’Enns
p) jonction du Danube à la Moldau

IV Canal de l’Elbe au Mein
*
jonction de l’Eger à la Nab
** jonction de la Nab à la Pegnitz

V Canal de la Valachie à Vienne
q) jonction de l’Aluta à la Maros
r) communication de la Theiss jusqu’à Pest

VI Canal de Vienne au Niester
s) jonction de la Raab au lac Balaton
t) jonction du lac Balaton au Danube
u) jonction du Danube à la Theiss
x) jonction de la Theiss au Niester

VII Canal de Clagenfurt au lac Como par le pays des Grisons
y) jonction de la Drave à la Rientz
z) jonction de l’Adige à l’Addax par la Schlanderbach
& jonction de l’Adige à l’Inn par la Stille

oe) jonction de l’Inn à la Maira par le Lac Silser

VIII Verbindung der Inn mit der Etsch
zwischen Innsbruck und Brixen
durch die Eisach und Sill

IX Canal d’Aquilea à la Save.

Dans son essai « La leçon du Danube, le fleuve expérimental »1, l’essayiste et critique littéraire autrichien Karl Markus Gauss écrit à propos de l’ingénieur lorrain (et non belge !) et de son projet utopique :
« Au XVIIIe siècle, un ingénieur belge du nom de Maire eut une vision audacieuse. Il voyait l’Europe dominée par les hasards de la géographie, des chaînes de montagnes discordantes, des plaines déraisonnablement vides, des fleuves puissants mais à peine exploités, et il pensait que ce n’était pas une bonne chose. L’ingénieur cartésien pressentait une autre Europe et il partit pour Vienne afin de convaincre et séduire l’empereur d’adhérer à son rêve. Joseph II, l’esprit le plus libre des Habsbourg et le réformateur le plus courageux sur le trône souverain, réalisa comme son ingénieur, qu’on pouvait effectivement améliorer beaucoup de choses. Réfléchir en détail à la manière dont Vienne pourrait devenir le centre d’un système de voies navigables couvrant toute l’Europe, telle était la mission avec laquelle Maire entreprit de dessiner, de calculer tout en rêvant de corriger les imperfections de la nature. Le Danube, ce fleuve européen, devait devenir Le fleuve de l’Europe, auquel les autres fleuves importants seraient reliés par une multitude de canaux, de sorte que de partout, les mers qui baignent le continent seraient accessibles par voie d’eau. Pourtant, même leur échec prouve que l’empereur et son ami aménageur, voulaient construire une Europe placée sous le signe du Danube. Ce qui nous reste aujourd’hui, c’est la certitude que le Danube a déjà connu tout ce que l’Europe connaît. Rien de nouveau ne se produit, à moins d’abord d’être testé sur le Danube, et rien d’ancien ne peut disparaître ou réapparaître d’un heureux oubli, qui n’ait déjà été englouti dans le Danube ou qui ne soit revenu, fantomatique, sur l’une de ses rives… ».
Notes :
1 In Inge Morath, Danube, Otto Müller Verlag, Salzburg/Wien, 1995

François-Joseph maire est également l’auteur de cette carte topohydrographique de Vienne et de ses environs, 1788

François-Joseph Maire, carte topohydrographique de Vienne, 1788

Carte topohydrographique de la Ville de Vienne et de ses environs : ou supplément à la carte hydrographique des États d’Autriche ; avec le développement de la Rivière de Vienne [die Wien], considérée comme l’embouchure commune de toutes les routes d’eau de la Monarchie ; Son canal collatéral depuis Burkersdorf [Purkersdorf], et l’emplacement de son port franc, Vienne, 1788, format de la carte : 104 x 84 cm, échelle : 1: 24 000, légendes en français et en allemand

Danube-culture, © droits réservés, mis à jours mars 2024

Retour en haut de page